#Interview Parabellum, notre premier portrait de l’année 2015

#Blog #Lecture

BeApp : Bonjour Parabellum, merci de nous recevoir dans vos locaux aujourd’hui. Pour notre édition de Janvier 2015, nous aimerions parler de vous, en savoir plus sur vous et votre application. Est-ce que vous pouvez vous présenter brièvement ?

Antoine Berthéas : Je m’appelle Antoine Berthéas et je suis président de Parabellum Geographic Insight. Nous sommes 3 fondateurs, je me suis longtemps occupé de la partie scientifique de l’entreprise – technologique et statistique – et maintenant je m’occupe du marketing et de la conception des nouveaux produits.

BA : À propos de Parabellum, qu’est-ce que vous pouvez nous dire pour résumer votre activité ?

AB : Parabellum a été créée en 2008 et depuis 7 ans nous offrons des outils et services pour l’implantation et la performance des commerces grâce aux technologies de géolocalisation au service du business. Nous travaillons notamment sur la qualification des emplacements commerciaux. Nos références principales sont les grands commerces d’enseignes telles que Leclerc, Intermarché, GO sport, mais aussi pour les commerces indépendants comme des pharmacies ou des parfumeries

BA : Parabellum ça veut dire quoi ?

AB : Parabellum vient d’une locution latine « Si vis Pacem, Para Bellum » qui signifie « Qui veut la paix prépare la guerre ». C’est un clin d’œil à la stratégie qui comme nous utilise beaucoup la cartographie et où la qualité de  localisation sur le terrain est bien sûr essentielle.

BA : Votre application est bientôt disponible, pouvez-vous nous en dire plus ?

AB : Premièrement, nous souhaitions faire une app pour smartphone car c’est une forme d’application très performante. Nous voulions pour nos clients en recherche de local commercial une interface  rapide, efficace, légère, simple, ergonomique et design et ce sont les caractéristiques d’une application sur smartphone / tablette.

Deuxièmement, le smartphone est le seul outil tout en un, permettant de localiser avec son GPS, recenser des informations, prendre des photos, partager, …  On conjugue donc dans quelques centaines de grammes le meilleur de l’applicatif,  le meilleur de la mobilité et le meilleur de la polyvalence technologique.

Site Manager est donc une vitrine technologique de notre savoir-faire en matière d’analyse ultra-efficace d’emplacements  commerciaux, qui peut se dériver à des versions plus spécifiques.

BA : A qui est destinée votre application ?

AB : Elle s’adresse à tous les acteurs de l’immobilier commercial, qu’ils cherchent ou proposent un local commercial. Cela concerne donc les services expansion/développement des enseignes qui souhaite avoir une vision rapide et réactive sur la qualité d’un site commercial et la partager. Cela concerne aussi les entrepreneurs du commerce bien sûr, qui peuvent préparer très facilement dans l’application un dossier de présentation de leur futur emplacement et le communiquer à leur partenaires (franchise, banques, …). Elle s’adresse aussi évidemment aux agents immobiliers qui veulent créer en quelques clics un book-photo qualitatif sur un emplacement avec de surcroît le profil de la zone de chalandise. Rien de plus facile ensuite de transférer à leurs contacts dans les enseignes et les franchises une donnée très qualitative sur leur portefeuille de biens disponibles.

BA : Comment avez-vous connu BeApp ?

AB : J’ai commencé tout simplement par faire une recherche sur le web pour recenser les start-up spécialisées dans les applications mobiles. Je me suis renseigné auprès d’Atlanpôle et de la BPI qui vous connaissaient et qui vous ont recommandé. J’ai ensuite rencontré Anaïs pour échanger sur notre projet. BeApp a su écouter et comprendre nos problématiques et je dois dire que l’enthousiasme d’Anaïs et de son équipe nous a mis en confiance, alors nous avons voulu tenter l’aventure.

BA : Quels sont les 3 mots de l’expérience BeApp ?

AB : Simplicité, Sourire, Franchise, Créativité. Oups ça fait 4 ça non ?

BA : D’après vous, quelle sera la blague la plus drôle de l’année 2015 ?

AB : Deux poules qui sont de part et d’autre d’une route. Il y en a une qui dit à l’autre « Tu viens de l’autre côté » et l’autre poule lui répond « Mais je suis déjà de l’autre côté ».

BA : Et la plus nulle ?

AB: La même, la p’tite sœur !

BA : Un proverbe chinois peut être?

AB : « On fait directement chtoung » mais ça ce n’est pas chinois, c’est Parabellum. C’est notre façon de dire qu’il ne faut pas faire 10 clics dans une application pour arriver au résultat qu’attend l’utilisateur.

BA : Quelle est la première question que je vous ai posée ?

AB : Vous m’avez demandé de me présenter. Je crois…

BA : Un dernier mot Antoine ?

AB : Quand on a présenté à nos clients les premières ébauches de l’app Site Manager et qu’ils ont vu le temps que ça allait leur faire gagner pour capter les meilleurs emplacements on a vraiment eu un effet « waouh ». C’est bien ce que nous souhaitions provoquer et c’est le signe qu’on est sur la bonne voie en utilisant le smartphone pour analyser les sites commerciaux.

BA : Merci Antoine Berthéas pour cet échange, notre article sera en ligne demain sur notre blog alors on se dit à bientôt chez vous ou chez nous, chez nous c’est chez toi !

Ces articles peuvent vous intéresser

Serndip digitalise la rencontre authentique sur mobile

30 mai 2018

Notre client Christophe Legland, entrepreneur dans l’âme, est à l’origine de la nouvelle application de...

Lire l'article

RGPD et GAFA : zoom sur leur mise en conformité

25 mai 2018

D’après une étude de SafeDK, 55% des applications mobiles ne sont toujours pas en accord avec la nouvelle...

Lire l'article