L’importance d’une phase d’immersion dans la conception d’une application mobile

Avant d’attaquer la phase de conception, tout bon ux designer passe par la phase d’immersion.

Elle permet au designer de rentrer en empathie avec les futurs utilisateurs de l’application mobile c’est à dire, de se mettre à la place de l’utilisateur. Ce travail préliminaire est le fondement d’une expérience utilisateur réussie. Dans l’approche du design thinking, cette phase correspond à la phase “Empathie”

 

Pourquoi cette phase est si indispensable ?

Pour le comprendre il est important de savoir ce qu’est un Ux designer et en quoi consiste son travail. Le designer d’expérience travail comme son nom l’indique sur l’expérience vécue par l’utilisateur lors de l’utilisation de l’application.

Son but est de faire vivre l’expérience la plus simple et agréable possible. En bref, il doit créer une application qui correspond à son utilisateur.

 

La phase d’immersion est donc indispensable à l’UX designer pour arriver à ses objectifs. Voici les étapes et les outils qui la composent :

 

Le terrain et l’observation

Le but est d’observer les utilisateurs sur le terrain, d’observer leurs habitudes, leurs usages afin de récolter le maximum d’informations permettant de savoir de quelle manière l’application va répondre à leurs besoins.

 

Les interviews utilisateurs

Indispensables, ils sont le ciment de la suite du processus. Via un panel représentatif et un questionnaire adapté ils permettent de comprendre les besoins des différents utilisateurs.

 

Les personas

La transposition des interviews en personas passe par un travail d’analyse et de synthétisation. Le but des personas est d’établir différents profils représentatifs des typologies de besoins des futurs utilisateurs.

 

La carte d’empathie

La carte d’empathie se fait dans la continuité des personas. Elle permet de rentrer en empathie avec les utilisateurs de s’imaginer ce qu’il peuvent ressentir, penser … Tout en maintenant une certaine neutralité. Sans vraiment en avoir conscience, l’empathie est au cœur de nos méthodes de travail, qu’elles soient collaboratives, agiles ou centrées sur les besoins des utilisateurs.

 

Le benchmark

Le but est ici de s’immerger dans l’écosystème de la future application. Faire un état des lieux des aspects positifs et négatifs des applications existantes afin d’orienter nos choix fonctionnels.

 

Chaque projet est différent et nécessite des immersions plus ou moins poussées, néanmoins cette phase est indispensable afin de créer une expérience adaptée et intuitive à chacun des utilisateurs.