Comment estimer le coût de développement de son application mobile ?

#Tech #Mobile #Développement mobile

Le marché des applications mobiles est toujours en progression avec 23 milliards de dollars de chiffre d’affaire généré par l’Appstore et Google Play et une augmentation de 20% des dépenses clients en 2019*. Il n’est pas étonnant dans ce contexte que de nombreuses entreprises veuillent développer leurs applications en plaçant le mobile au coeur de leur business.
Il reste dans tous les cas compliqué d’anticiper le coût de son application, la fourchette de prix pouvant fortement osciller d’une application à une autre. Cela dépend majoritairement de trois grands critères : les fonctionnalités, la technologie et le design.

 

Quelles sont les fonctionnalités qui peuvent faire varier le coût de mon app?

 

Le premier point essentiel pour vos applications est bien évidemment les fonctionnalités, à savoir tous les usages que vous allez proposer dans votre application pour vos utilisateurs.

Le coût de ces fonctionnalités peut varier en fonction :

  • Du volume : plus la quantité est importante et plus l’application sera coûteuse.
  • De la complexité de développement : certaines fonctionnalités peuvent nécessiter plus de temps de développement car elles représentent des challenges techniques plus important.

L’intervention d’éléments externes peut également faire varier les coûts. On entend par intervention d’éléments externes, toute intégration, connexion ou interfaçage avec des solutions existantes.

 

Cela peut être :

  • Une synchronisation de votre application avec votre site web ou une base de donnée existante.
  • Une intégration de service externe (service de cartographie, facilitateur de connexion, intégration de solution de paiement, notification push, etc.).

 

Parmi les fonctionnalités les plus coûteuses :

  • Tunnel de paiement,
  • Synchronisation à des API ou service tierces,
  • Fonctionnalités d’interactions sociales : commenter, liker, gérer ses amis…
  • Fonctionnalités innovantes : machine Learning, réalité augmenté…

 

 

La technologie : nerf de la guerre

 

La technologie (ou langage de programmation) pour laquelle vous opterez pour le développement de votre application fera fortement fluctuer le coût de cette dernière. Selon la stratégie technique choisie et la plateforme de diffusion ciblée (Android ou iOS), les jours de développement peuvent varier du simple au double. Pour ceux qui ne sont pas aguerris au mobile, voici un résumé des quatre grandes familles de technologies utilisées :

Le langage natif :

C’est le langage historique de développement des applications mobile qui est poussé par Apple et Google. Le langage natif est le plus performant car il a été pensé et créé pour répondre parfaitement aux besoins des appareils (normal puisqu’il est créé et poussé par les constructeurs). Pour certaines applications, vous n’aurez pas le choix que d’utiliser ces technologies qui permettent de créer des fonctionnalités complexes et liées aux plateformes.
Dans le cas ou vous souhaitez créer une application uniquement sur une plateforme iOS ou Android, ne vous privez pas de la puissance de ces technologies qui sont souvent écartées à cause du coût du “multiplateformes”.
On retrouve comme technologies natives : Swift pour Apple, Kotlin pour Android.

 

Le langage hybride web :

Arrivés en 2009, les langages hybrides web, permettent de créer des applications mobiles en utilisant les vues web intégrées, tout en bénéficiant de ponts avec certaines fonctionnalités natives des plateformes : accès aux contacts ou au calendrier, notification push, … L’intérêt de ces technologies est de mutualiser partiellement le code entre trois plateformes : iPhone, Android et le site web. Avant de choisir cette technologie il convient de bien vérifier la faisabilité des fonctionnalités que vous souhaitez intégrer et la pérennité de l’application souhaitée.
On retrouve comme technologies : IONIC (avec Cordova ou Capacitor), PhoneGap.

 

Le langage hybride natif :

Arrivés en 2013, les langages hybrides natifs font la promesse d’applications mobiles plus proche des possibilités natives, avec des possibilités d’interfaces très proches des technologies natives. L’intérêt de ces technologies est qu’elle utilise directement une partie des composants natifs. Ainsi, les performances sont meilleures que pour de l’hybride web.
On retrouve comme technologies : React Native, Xamarin, Flutter.

 

Les PWA ou Progressive Web App :

Ce nouveau type d’apps rencontre un vif succès dernièrement. Une progressive web app (ou PWA) est une application web développée avec des langages de développement web (HTML5, CSS3, JavaScript…) et exécutée depuis un navigateur web. Son fonctionnement se veut très proche de ce que pourrait proposer une application classique (téléchargée depuis un store).
Retrouvez notre article dédié aux PWA.

 

Le design : une esthétique qui a un coût

 

Concernant le design de votre application, en termes d’UX et d’UI, tout est possible ! Mais ce n’est pas parce que votre imagination est sans limite que le développement derrière sera, lui aussi, limpide. En effet, plus vous souhaiterez de détails design précis (vues custom, navigation hors-norme, animation, transition, etc), plus le temps de développement sera long. Attention donc aux templates et autres designs alléchants que vous trouverez en ligne (sur Dribble ou Pinterest par exemple), qui seront souvent longs à développer et plus onéreux à réaliser.

 

Des coûts supplémentaires à prévoir

Enfin, en plus des coûts de développement, il est important d’anticiper les coûts récurrents, comme :

  • La maintenance de votre application. Plus vous aurez d’utilisateurs, plus cela vous coûtera et, dépendamment de la technologie utilisée, cela pourra vous coûter plus cher (hybride plus cher que le natif par exemple). Cette maintenance se découpe en deux grands types :
    • la maintenance corrective : votre prestataire traite les éventuelles anomalies qui peuvent survenir à l’usage ou sur des versions minoritaires des plateformes (ex : iOS13.2 est une version minoritaire de iOS13),
    • la maintenance évolutive : votre prestataire gère les nouvelles fonctionnalités sur l’app sur le long terme
  • Les montées de versions annuelles : pour que l’application soit toujours compatible avec la dernières version de l’OS des différents terminaux, des mises à jours de votre app devront être nécessaires.
  • Les abonnements à des solutions tierces si vous en avez intégrées (push, paiement, cartographie, etc)
  • Le serveur
  • La supervision et le monitoring de vos services

Vous l’aurez compris à la lecture de cet article, le coût d’une application dépend d’un nombre très important de paramètres. Les fourchettes de prix pouvant varier de 7 000 à 500 000 euros. Seul un cahier des charges clair et précis vous permettra d’avoir un devis le plus affiné et réaliste possible.

 

Chez Beapp, nous prenons très au sérieux de vous délivrer le devis le plus précis possible, en toute transparence et sans coût caché. Aujourd’hui ce sont plus de 110 clients qui nous ont fait confiance et qui nous prouve chaque année leur fidélité.

Vous avez besoin d’une estimation budgétaire pour votre application ? Contactez-nous ! Nous serons ravis de pouvoir vous accompagner.

 

*source : App Annie
**Une API en langage non technique : c’est une prise qui permet de brancher des espaces numériques entre eux (ex: une application mobile à son site web).

 

 

Ces articles peuvent vous intéresser

Vous cherchez une formation dans le cadre du dispositif FNE-Formation? Pensez à vous former auprès de nos experts mobiles!

19 mai 2020

Dans le cadre de la crise sanitaire en cours, le gouvernement a renforcé, de manière temporaire, le...

Lire l'article

Connaissez-vous les différentes technologies pour développer votre application mobile?

19 mai 2020

La technologie (ou langage de programmation) pour laquelle vous opterez pour le développement de votre...

Lire l'article