Editialis : Léonard Gaya nous partage sa vision du mobile

#Blog #Lecture

BEAPP : Bonjour Léonard, nous sommes heureux de recueillir votre témoignage pour cette nouvelle édition du mois de février. Aujourd’hui on aimerait avoir votre vision du mobile à travers vos produits mobiles Editialis. Léonard, dites-nous quelques mots sur vous pour vous présenter, votre parcours, vos projets etc.

 

LÉONARD GAYA : Merci BeApp d’avoir pensé à moi pour votre interview. Je suis Léonard Gaya et je pilote le développement des plateformes digitales d’Editialis Médias. Je suis dans le groupe depuis 2012, après plusieurs années chez AOL et un passage chez Infopro Communications. Brièvement, Editialis est une société de médias et de services BtoB qui édite différents titres de presse et plusieurs supports digitaux Web et mobiles.

 

BA : Depuis quand travaillez-vous sur les produits mobiles ?

 

LG : De façon personnelle, je me souviens de l’apparition des premiers sites WAP au milieu des années 2000, autant dire à l’époque préhistorique… Depuis que je suis chez Editialis, on a vraiment connu un essor du mobile, notamment en travaillant avec vous, BeApp. Les plateformes mobiles chez Editialis sont plus ou moins récentes. Avant mon arrivée, il existait déjà des sites mobiles et une application vieillissante. Mais ce qui est très récent c’est le développement de la présence mobile et l’attention accrue que nous portons à ce support.

 

BA : D’où vient cette initiative ?

 

LG : On se rend compte que dans l’ensemble du secteur, notamment autour des contenus de presse et d’information, il y a une migration progressive mais très nette des audiences vers la mobilité et les supports mobiles (smartphones et tablettes). En tant que média il était fondamental de répondre à cette tendance de fond.

 

BA : Quelle est votre stratégie pour les applications du groupe ? Quels sont vos objectifs ?

 

LG : Notre vision est basée essentiellement sur l’idée du déploiement et du développement de notre présence sur les plateformes mobiles. Nous voulons diffuser plus de contenu et mieux rendre service à nos audiences via le mobile. En gros, il s’agit d’enrichir nos applications mobiles, d’améliorer nos formats et la qualité de nos offres. On pourra également imaginer le lancement d’autres services spécifiques. Notre objectif en tant que média est d’accroitre l’audience sur nos plateformes mobiles et de réussir à la monétiser à travers la publicité ou la vente de produits à l’utilisateur final.

 

BA : Combien de projets mobiles sortez-vous par an ?

 

LG : Pour le moment on ne peut pas encore compter en années car le développement de nos supports mobiles est assez récent. Cependant, en 2014 nous avons sorti trois projets: l’évolution de nos sites Web et de nos newsletters en design adaptatif, la mise en place d’applications de téléchargement des magazines et le lancement des applications BeApp, qui sont essentiellement des applis de flux d’informations en continu. A ce stade, nous avons un portefeuille d’une trentaine d’applications qui tournent sur les plateformes d’Apple et de Google.

 

BA : Parmi tous vos projets mobiles, quel a été votre projet coup de cœur ? Pourquoi ?

 

LG : Eh bien les projets que nous avons faits avec vous ! Votre degré de précision, le soin que vous mettez à vos projets correspondaient tout à fait à  ce qu’on voulait faire. Et puis l’aspect nouveauté et qualitatif, c’était chouette !

 

BA : On entend beaucoup parler des objets connectés et du potentiel de ce marché ? Qu’est ce que vous en pensez ?

 

LG : Ce que j’en pense c’est que c’est une tarte à la crème (rires). Non mais vraiment : les objets connectés sont en train de se multiplier mais à ce stade ils sont assez limités. Le smartphone est l’un des premiers et le plus répandu. Très bientôt on portera des montres, des lunettes connectées etc. mais je pense qu’il y a un potentiel bien plus grand dans les 5 à 10 ans à venir. Dans quelques années on trouvera des objets intelligents et connectés aux réseaux un peu partout : aussi bien dans l’industrie, l’énergie, l’agriculture, l’armement, que dans les hôpitaux, les transports, peut-être à l’école et, évidemment, à la maison. C’est d’ailleurs le cas avec certaines entreprises qui se sont déjà lancées sur ce marché.

 

BA : Selon vous, quel est l’avenir du mobile ?

 

LG : Mon intuition est que le téléphone portable en tant que tel est amené à disparaître ou à se transformer fortement ; je n’imagine vraiment pas les gens continuer à garder dans leur poche un téléphone relativement volumineux et fragile. En revanche l’internet mobile a de beaux jours devant lui. Dans la mesure où les objets connectés vont envahir notre quotidien, on  n’aura plus besoin d’avoir un objet sur soi. Tous les objets environnants, et sans doute aussi des parties de notre propre corps (pacemaker, prothèses) seront interconnectés. J’imagine vraiment dans un futur proche le cas où, quand on entrera dans sa voiture, on n’aura plus besoin de sortir le mobile : la voiture sera le mobile ! Il suffira de dire à la voiture d’appeler ou de donner les prévisions météo et la voiture le fera. Sans parler des robots, qui sont vraiment des objets potentiellement intelligents, connectés et mobiles ! Pour le moment j’imagine ça principalement dans l’environnement urbain.

 

BA : Pour conclure, un dernier mot sur BeApp et sur notre collaboration ?

 

LG : Il y a huit mois je ne connaissais pas BeApp. On travaille ensemble par un heureux hasard car quand vous m’avez appelé pour me démarcher, j’avais lancé un appel d’offre et mon projet était déjà quasiment bouclé. Or, quand j’ai fait le rendez-vous avec Anaïs Vivion et Jenny Sanchez, j’ai été séduit par la force de proposition de BeApp. J’ai senti qu’en face de moi j’avais des interlocuteurs qui s’intéressaient au projet d’Editialis de manière personnalisée, j’ai vu une vraie volonté d’accompagnement et de conseil et j’ai apprécié le fait de recevoir des suggestions, des recommandations etc. Nous avons donc décidé de travailler avec BeApp et je ne regrette pas ce choix !

 

BA : Merci beaucoup Léonard d’avoir répondu à nos questions, nous sommes heureux de vous avoir à l’affiche de notre newsletter ce mois-ci et on se retrouve également sur le blog de BeApp. Merci pour votre accueil, toute l’équipe vous remercie et vous dit à bientôt !

Ces articles peuvent vous intéresser

Accessibilité et handicap : quels conseils pour vos applications mobiles ?

25 octobre 2018

Malheureusement, l’accessibilité des services Internet et mobiles aux personnes en situation de handicap...

Lire l'article

Quelles nouveautés pour iOS 12

17 septembre 2018

Alors que la Keynote de rentrée d’Apple avait lieu mercredi 13 septembre, nous avons fait un petit...

Lire l'article