L’internet mobile et le m-commence en quelques chiffres

#Blog #Lecture

Petit rappel

Resituons le contexte, selon GfK, en France la vente de smartphones dépasse largement la vente de PC portables en 2013 : 15,2 millions contre 4,2 millions. La vente de tablettes numériques, quant à elle, se situe entre les deux et représente 6 millions.

Egalement, aujourd’hui en termes d’équipement, on dénombre plus de 25,1 millions de possesseurs de smartphones, soit 46,2% de la population française de 11 ans et plus.

Si l’on se penche sur la démographie des mobinautes et tablettenautes, on tend de plus en plus vers une parité hommes / femmes : 53% d’hommes et 47% de femmes.

 

Zoom sur l’internet mobile

Le mobile est de plus en plus prisé par les internautes. Entre 2011 et 2012, la part de français utilisant internet sur mobile est passé de 28.4% à 39.7% selon l’INSEE. De plus, cette année, plus de 3 mobinautes sur 4 ont accédé à internet quotidiennement.

Globalement, plus de 9 mobinautes sur 10 (soit 92,8%) ont visité au moins un site sur mobile.

Chez les possesseurs de smartphones et tablettes, les connexions à internet se font majoritairement le matin jusqu’à environ 9h puis à partir de 18h.

Seulement au mois d’août dernier, 92,8% des mobinautes ont consulté au moins un site mobile (+1,3 point en un an) et en moyenne sur le mois, ils ont visité 33,5 sites distincts.

 

Et côté m-commerce ?

Selon la dernière étude sur le commerce électronique de CCM Benchmark, au premier trimestre 2013, les mobiles et tablettes étaient encore peu utilisés pour les achats en ligne. Plus de 9 commandes sur 10 sont effectuées depuis un ordinateur.

Toutefois, pour  l’achat de billets de train ou de vêtements (notamment dans le cadre de ventes privées ou événementielles), l’usage du mobile se développe fortement et peut même représenter plus de 10% des commandes en ligne chez certains acteurs.

De manière globale, en 2013, il y a eu environ 3 millions d’acheteur par mois sur mobile selon Médiamétrie.

En 2012, parmi les acteurs disposant d’un site optimisé ou d’une application mobile permettant l’achat, le poids du m-commerce dans le chiffre d’affaires Web est de 7%. En 2012, ces acteurs ont plus que doublé leur chiffre d’affaires sur ces sites et applications optimisés.

Ces articles peuvent vous intéresser

Lucia et Beapp illuminent la ville de Nantes

5 décembre 2018

Après 2 ans de succès, l’équipe d’Alain Thomas, artiste peintre, revient sur les plus beaux...

Lire l'article

Comment Vinci Energies innove pour la digitalisation des villes

5 décembre 2018

  Les 14 et 15 novembre derniers, nous étions au Mobile One, grande conférence européenne sur le...

Lire l'article