La santé-connectée : le mobile au centre du dispositif m-santé

#Blog #Lecture

 

I – La m-santé, un concept plein d’espoir pour le marché de la médecine

 

C’est quoi la m-santé ?

Le terme “m-santé” illustre un nouveau moyen d’obtenir des informations liées à la santé à travers l’utilisation des technologies mobile (smartphones, tablettes, objets connectés etc). Avant tout destinée aux patients atteints de maladies chroniques, la m-santé promet une surveillance à distance des données de santé des malades qui nécessitent un suivi régulier. De cette manière, les patients s’émancipent des dispositifs médicaux lourds et coûteux tout en gardant le contrôle sur leur santé. Les besoins exprimés par les consommateurs rapportent une volonté de gérer l’information qui le concerne comme le prouvent par exemple les forums de discussions on-line, les rapports sur l’auto-médication etc.

m-sante

Les chiffres

Selon une étude menée par PwC “Socio-economic impact of mHealth”, 99 milliards d’euros pourraient être économisés sur le montant total des dépenses de santé en 2017 grâce à l’utilisation de la m-santé. L’étude prouve également que le PIB de l’Union Européenne serait augmenté de 93 milliards d’euros en 2017 en vu de l’amélioration de l’état de santé général qui engendre des conséquences positives sur la réduction des congés maladies et des départs en retraites.

Les Echos rapportent des chiffres tout autant vertigineux. La m-santé favoriserait le diagnostic précoce des maladies chroniques et une économie de 3,7 milliards d’euros pour l’Europe d’ici 2017.

En prenant l’exemple concret du tabagisme, l’Europe comptabilise à ce jour 300 millions de fumeurs qui souffrent d’obésité ou d’hypertensions. L’utilisation de la m-santé permettrait alors d’éviter 589 000 maladies chroniques liées au tabagisme et une engendrerait une économie de 2,6 milliards d’euros de campagne anti-tabac.

chiffres

Les objets connectés de la m-santé

Il est évident que la généralisation du smartphone a un rôle majeur dans le développement des objets connectés appelés également les objets de l’internet IoT. Alors que les objets connectés sont promis à un avenir certain, ils sont encore timides auprès du grand public. Cependant, les industriels (comme PSA qui travaille depuis une dizaine d’années sur la voiture connectée) préparent déjà l’arrivée massive des objets connectés sur le marché mondial qui représente un potentiel de 7 000 milliards de dollars de recette d’ici à 2020 et plus de 50 milliards d’objets connectés d’ici 5 ans. Tous les secteurs d’activité s’y intéressent et notamment la médecine. A ce titre, l’Ordre National des Médecins a même sorti un livre blanc à propos de la santé connectée et de ses enjeux pour la médecine.

Alors que le rapport entre l’offre et la demande permet de réduire les coûts, les objets de l’internet autour de la santé connecté explosent et on comprend pourquoi. Selon une étude française menée par l’Atelier BNP Paribas, 50% des consommateurs d’objets connectés les utilisent principalement dans un objectif santé afin de la surveiller ou de l’améliorer. Cependant, 62% des Français n’estiment pas que les objets connectés pourraient être considérés comme des soins médicaux à part entière.

Malgré ce point noir, il s’agit ici de convaincre les utilisateurs et consommateurs de l’opportunité que représentent les objets connectés de la m-santé, une tâche à laquelle les industriels, les entreprises, les start-up et marketeurs s’attellent.

La marque Withings, jeune start-up de 7 ans, s’est attaqué au marché de masse des objets connectés de la santé. Withings invente des produits et des logiciels intelligents qui s’intègrent facilement à tous les styles de vie eti ont un effet bénéfique sur la santé de leurs utilisateurs.

Selon Alexis Normand, Responsable des Relations Santé de Withings, “on ne peut plus parler de niche ! Ce ne sont ni des patients ni des malades auxquels nous nous adressons en priorité. Notre cible est résolument grand public. Notre promesse ? Aider les gens à mieux gérer leur santé. Nous ne cherchons pas à remplacer les médecins ou les professionnels de santé. »

De quoi rassurer les Français dubitatifs.

II – Les coups de coeur de la rédac’

Parce que nous, chez BeApp, nous croyons fortement au potentiel des objets connectés et que nous sommes fans des technologies, on vous a préparé une sélection des applications et des objets de l’internet liés à la santé.

1 – DiabetoPartner

En France, on estime le nombre de malades atteints de diabète à 700 000 personnes. L’application DiabetoPartner, conçue par le laboratoire MSD en collaboration avec la Fédération Française des Diabétiques, est faite pour les diabétiques de type 2 (en savoir plus sur ce type de diabète ). Disponible depuis le 24 avril 2015 sur les technologies iOS et Andoid, l’application est désormais disponible sur l’iWatch d’Apple.

Grâce à l’application, les utilisateurs retrouvent plusieurs informations importantes qui lui permettent d’auto-surveiller son diabète grâce à son smartphone. Les différentes fonctionnalités de l’app sont les suivantes :

  • des astuces pour gérer son alimentation
  • des alertes pour la prise de médications grâce à un pilulier
  • un agenda pour planifier les rendez-vous médicaux
  • l’accès aux ordonnances
  • un carnet de suivi
  • un podomètre

Avec l’application sur iWatch, l’utilisateur peut également surveiller son taux de sucre dans le sang.

Pour télécharger l’application rendez-vous sur ces liens :

iOS & Android

Regardez également la vidéo de lancement de l’application :

https://vimeo.com/126393778

diabetopartner

2 – iTBra

Avec 49 000 nouveaux cas de cancer du sein diagnostiqués en France chaque année, Cyrcadia Health a mis au point un capteur dans un patch a glisser dans les soutiens gorges des femmes qui permet de procéder à un auto-despistage du cancer du sein.

iTBra fonctionne grâce aux capteurs embarqués présent dans le patch qui sont capables de dépister un cancer après 12h de port. Les données sont envoyées au laboratoire du fabricant qui les transmet à son tour au smartphone des utilisatrices ainsi qu’à son médecin traitant.

La commercialisation de ce produit est prévue pour 2016.

Pour en savoir plus, visitez le site internet en cliquant sur ce lien : http://cyrcadiahealth.com

 

itbra

3 – Fitly, smartplate

L’assiette intelligente à destination des personnes qui suivent un régime alimentaire dans le cadre d’une perte de poids ou simplement de ceux qui veulent réguler leur alimentation quotidienne pour une qualité de vie saine.

Filty, marque américaine, a mis au point une assiette capable de reconnaître les aliments qui composent votre plat avec une balance intégrée pour mesurer la quantité de nourriture nécessaire à vos besoins journaliers. Connectée à une application sur smartphone et disponible sur les technologies iOS et Android, l’utilisateur suit de près les apports nutritionnels de ses repas.

La smartplate est même équipée d’algorythmes qui lui permettent de décomposer les aliments d’une salade ou d’une viande en sauce par exemple pour encore plus de précisions.

L’assiette intelligente n’est pas encore en vente mais elle est prévue pour le deuxième trimestre de 2016 mais en attendant vous pouvez vous rendre sur le site internet de Filty et visionner la vidéo de présentation de produit (attention, elle est en anglais) : Filty, Smartplate.

fitly

4 – SunFriend

Le bracelet connecté qui vous dit quand vous êtes en train de prendre un coup de soleil pourrait vous aider à éviter bien des souffrances l’été ! En plus de faire mal et d’avoir l’air ridicule, les risques liés aux coups de soleils ne sont plus à démontrer : tâches à vie, brûlures plus ou moins graves, cancer de la peau sont les conséquences probables d’une mauvaise exposition au soleil.

SunFriend Corporation a mis au point un capteur intégré à un bracelet qu’ils ont surnommé UVA+B Sunfriend et qui permet de mesurer la durée quotidienne d’exposition aux UV du soleil.

Vous pouvez dès à présent vous le procurez sur amazon en cliquant ici ou aller sur le site internet.

sunfriend

5 – RestOn

Un français sur 3 se plaint de troubles du sommeil dont 15 à 20% d’insomnies chronique. Un fléau nocturne qui pourrait peut être vous concerner. Pas de panique, Sleepace a mis au point une solution pour vous permettre de comprendre votre sommeil et de l’améliorer.

RestOn est la solution connectée qui analyse votre sommeil et qui récolte les données via l’application associée. Matérialisée sous la forme d’une ceinture, RestOn se place au niveau du torse pendant le sommeil de l’utilisateur. Le dispositif va ainsi tracker des indicateurs de sommeil sains qui sont ensuite répertoriés dans l’application de l’utilisateur qui va lui donner des conseils pour améliorer son sommeil. Il est même possible de partager ses données sur ses réseaux.

Pour en savoir plus : Sleepace

reston

LES ÉVÈNEMENTS POUR ALLER PLUS LOIN

Pour aller plus loin dans la réflexion, découvrez les événements de la fin d’année et du début 2016 concernant la santé connectée !

 

 

Ces articles peuvent vous intéresser

Accessibilité et handicap : quels conseils pour vos applications mobiles ?

25 octobre 2018

Malheureusement, l’accessibilité des services Internet et mobiles aux personnes en situation de handicap...

Lire l'article

Quelles nouveautés pour iOS 12

17 septembre 2018

Alors que la Keynote de rentrée d’Apple avait lieu mercredi 13 septembre, nous avons fait un petit...

Lire l'article