Nantes Digital Week : la E-santé

#Blog #Lecture #Evénement

Le domaine de la santé était à l’honneur lors de la Nantes Digital Week 2015. Atlanpole organisait un petit-déjeuner autour de la E-santé, qui séduit les entreprises digitales et les établissements médicaux. Des acteurs numériques du grand Ouest sont intervenus pour parler de cette nouvelle opportunité de marché. Alors est-ce que la E-santé est le nouvel eldorado du numérique ? Quelques réponses sont à lire dans cet article.

3 acteurs du numériques ont présenté leur vision :

 

IRT BeCom

Cet institut de recherche technologique travaille dans le domaine de la E-Santé, mais également dans l’hyper-média (réalité augmentée, contenu intelligent, images ultra haute définition…), des réseaux fixes et mobiles ultra haut débit.
Emmanuel Coordonnier, expert reconnu dans le secteur de la télé-médecine et des transferts de données médicales nous a exposé la vision de son entreprise: “ Dans le futur, le système de santé sera plus personnalisé (adapté à chaque patient), distribué (impliquant chaque professionnel) et intégré (offrant un service cohérent)”.
Il considère également que BeCom n’a pas une approche “d’artisanat industriel”, mais il créé les composants clefs du système intégré de santé.
Cette entreprise surfe sur la vague de la E-Santé, et travaillent avec des PME mais aussi des startups qui souhaitent profiter de ce nouveau domaine.

 

Eolane

Cette société travaille autour des services industriels en électronique professionnelle, et notamment dans le domaine de la E-Santé. Elle met en place des innovations dans le secteur médical sur le territoire français.

Par exemple, Eolane a mis en place un système de Télécabine en direct avec le médecin. Cette innovation permet de fluidifier l’accueil des clients dans les centres médicaux.
Eolane a aussi mise en place un système de textile intelligent avec des capteurs intégrés ECG. Ce tee-shirt permet d’être connecté à son smartphone, et de pouvoir suivre avec précision l’évolution de son corps et sa santé.

ZZZZ10 

A2Com

Cette société accompagne les entreprises dans la réalisation de leurs projets numériques et notamment en développant des applications pour le domaine médical.

 En début d’année, A2Com a obtenu l’agrément d’hébergeur de données de santé à caractère personnel par le ministère des affaires sociales et de la santé.

Noel Minard, fondateur de A2Com, nous dévoile l’objectif principal de son étude pour développer son activité sur la E-Sané: “Notre but est d’optimiser la prise en charge des patients transplantés rénaux grâce à un suivi personnalisé en fonction d’un score prédictif de risque d’échec de greffe: le KTFS associé à des Téléconsultations.”

 Cette étude s’applique pour les personnes qui ont suivi une greffe de reins. Des actions ont donc été mises en place comme l’intégration des données dans le SI de l’hôpital pour le médecin, la mise à disposition par le centre hospitalier d’une tablette pour le patient et une tablette associé au dossier du patient.

Mais à quoi sert cette tablette qui sera affiliée à un patient?

  • elle permettra de connaître en détail le profil médical du patient (taille, poids, tension, etc.), mais aussi connecter via des objets connectés pour obtenir un tracking détaillé.
  • le patient aura la possibilité d’envoyer des signes d’alertes à son médecin dans l’hôpital. Ce dernier pourra reprendre contact avec le patient de façon plus rapide.

 Cette activité va permettre à A2Com de développer son activité avec les établissements de santé pour améliorer la qualité de vie des patients.

 

Bientôt un hôpital numérique dans la ville de Nantes

 Le CHU est déjà engagé dans ce nouveau domaine de la E-Santé. Pour cet établissement médical, l’objectif est fixé: devenir un hôpital numérique connecté dans la ville de Nantes.

 M.Chevalier nous expose la vision du CHU de Nantes:

  • il faut comprendre que le patient bouge et l’objectif est de le connecté
  • il faut informatiser toutes les fonctions de l’hôpital
  • il faut une cellule informatique dédiée au CHU pour cette transformation
  • l’objectif est d’apporter un haut niveau de disponibilité pour les prises en charge des patients
  • il faut créer un ERP pour aller vers l’hopital numérique mais cela reste compliqué

 

L’objectif de toute cette transformation est l’efficacité des soins apportés au patients. Pour le CHU, il est important que dans les années futures, le patient devra rester le moins longtemps à l’hopital et continuer à être soigné chez lui grâce justement à la mobilité, et les hospitalisations à domicile.

 C’est un projet prévu sur la période 2012 – 2023, qui promet d’être une opportunité pour toute l’agglomération nantaise.

Cette conférence nous a donc fait découvrir les opportunités du marché de la E-Santé. Maintenant, ce secteur est-il un effet de mode, ou un véritable eldorado pour les entreprises du secteur informatique et médical? Le CHU peut en témoigner, il faudra du temps pour construire cet écosystème, mais il sera utile pour de nombreux patients, médecins, et tout autres acteurs de la santé.

Ces articles peuvent vous intéresser

Veille mobile #4

19 octobre 2017

L’AI EMBARQUÉE DANS LES SMARTPHONES VA CHANGER LES USAGES Les constructeurs de Smartphone sont ceux...

Lire l'article

Nos coups de coeur à la Frenchkit 2017

18 octobre 2017

La seconde édition de la FenchKit s’est tenue à Paris du 22 au 23 septembre et Beapp y était ! Nous...

Lire l'article